Partager cet article : Pin on PinterestShare on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Et une nouvelle confiture qui fait souvent l’unanimité au petit déjeuner comme au goûter. Celle-ci est l’une de mes préférées … il n’y en a plus d’ailleurs, il va falloir en refaire.

Je ne sais plus combien de pot j’ai pu faire avec cette quantité, j’ai oublié de noter désolé. La prochaine fois je n’oublierai pas, promis.

confiturequetsches1

Ingrédients :

– 1,2 kg de quetsches

– 250g de pommes

– 3 c.a.s de jus de citron

– 1kg de sucre

– 1 c.a.c de noix de muscade (facultatif )

– 1 ou 2 c.a.s de liqueur de prune (facultatif )

confiturequetsches2

Préparation :

La veille, coupez les quetsches en deux et dénoyautez-les. Pelez les pommes et coupez-les en morceau.

Mettre les fruits dans la bassine à confitures ( cuivre ou autre récipient à fond plat épais), rajoutez la noix de muscade, la liqueur et le citron, puis recouvrir de sucre.

Couvrez d’un torchon et laissez dormir tout ça jusqu’au lendemain matin.

En toute logique, après une bonne nuit de sommeil et de beaux rêves, les fruits ont rejeté toute leur eau. Passons donc à la cuisson.


Astuce 1 : Les noyaux

Vous pouvez mettre quelques noyaux de quetsches préalablement mis de côté dans un petit sac en tissu spéciale cuisson, ( le même genre que l’on utilise pour mettre les aromates dans les plats ). Vous l’incorporez à la confiture pendant la cuisson, les noyaux donnent un petit goût en plus. Il vous suffira de l’enlever quand la confiture sera prête.


Bon maintenant on y va, mettez votre bassine sur feu vif jusqu’à l’ébullition, en remuant régulièrement.

Laissez ensuite cuire doucement sur feu doux pendant 30 min ( parfois un peu plus ). Écumez et remuez de temps à autre. Arrêtez le feu à la consistance souhaitée.


Astuce 2 : La bonne consistance

Pour vérifier si votre confiture est prête, faites tomber une goutte sur une assiette bien froide mise préalablement au frigo et que vous penchez légèrement. Si la confiture coule sur l’assiette, c’est qu’elle n’est pas prête. Au contraire, si elle se fige rapidement, c’est prêt.


Vous pouvez mixer très légèrement si vous le souhaitez, ce n’est pas obligatoire, tout dépend de la texture souhaitée.

Mettre la confiture dans des pots stérilisés, fermez-les bien, retournez-les et laissez refroidir.


Tartinée sur un far breton nature, ça déchire !

Partager cet article : Pin on PinterestShare on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter